référentiel compétences

Référentiel des compétences

Objectif du référentiel

Dans l’exercice du métier de Denturiste il est nécessaire d’élaborer un référentiel métier et de compétences afin de garantir la qualité de l’exercice paramédical comme demandé par lettre de mission de Monsieur Xavier Bertrand dès 2007.

Dans cet objectif, un groupe de travail s’est constitué comprenant un Médecin chef de service Hospitalier, un Ostéopathe, un Prothésiste dentaire, un Denturiste.

La méthode choisie consiste à viser des situations types faisant partie du cœur de métier de Denturiste et présentant une variété suffisante de situations auxquelles celui-ci peut. Ces situations sont regroupées dans un référentiel qui n’a pas la prétention d’être exhaustif, et qui vise à élaborer de manière objective les connaissances et techniques minimales requises.

Ce référentiel se veut un outil didactique au service de la profession.

Présentation de la mission Évaluation des compétences professionnelles du métier de Denturiste, par Thierry SUPPLIE, Chef de la mission

La démarche d’élaboration de référentiels décrivant le métier et les compétences requises engagée par la Formations Thierry Supplie en collaboration avec la Fédération Internationale de Denturologie “Évaluation des compétences professionnelles du métier de Denturiste” présente un intérêt national.

 

De nombreux enjeux de sécurité et de qualité des soins d’une part et de développements professionnels d’autre part guident cette démarche d’évaluation des compétences paramédicales initiée par ce travail précurseur.

 

L’augmentation des actes de haute technicité, la judiciarisation du système de santé, l’évolution des attentes des patients, la prise en compte de l’augmentation des besoins prothétiques, nous amènent à une approche de responsabilité médicale en France plus individuelle.

 

La mobilité des professionnels de santé en Europe et dans le monde, incite chaque pays à prévoir des systèmes de reconnaissance et de validation de compétences quel que soit le lieu d’obtention du diplôme dans le but de garantir à la population un accès aux soins le meilleur possible, réalisé par des professionnels compétents.

 

Les attentes de tout individu pour une évolution et un changement tout au long de la vie professionnelle en fonction de l’expérience acquise et des spécificités d’exercice, invitent les systèmes de formation à mettre en place des passerelles entre spécialités.

 

Les récentes réformes engagées et à venir renforcent la régulation de la qualité des pratiques médicales et paramédicales.

Cependant, l’évaluation des compétences des professionnels ne peut être prise en compte dans les dispositifs prévus de formation médicale continue, d’évaluation des pratiques professionnelles, de développement professionnel continu et d’accréditation de la pratique pour les professions en pleine évolution numérique avec des spécialisations de plus en plus distinctes.

Les usages attendus des référentiels

Les usages retenus pour le référentiel des Denturistes ont été les suivants :

 

         informer sur le métier et contribuer à le valoriser

         contribuer à élaborer des critères de qualification homogènes pour assurer aux patients une qualité de soins identique sur tout le territoire et constituer une base d’habilitation

Ø  pour l’ensemble des Denturistes en formation initiale

Ø  pour décrire ultérieurement les spécialités existantes et à venir

Ø  pour les Denturistes étrangers provenant de pays hors Union Européenne. 

         garantir que le Denturiste est, dans sa spécialité, un professionnel de qualité ;

         orienter les cursus de formation initiale et continue.

La méthode de travail

Le référentiel des Denturistes a été élaboré selon les principe directeurs suivants :

Avoir un langage commun simple

Différencier « être compétent » et « avoir des compétences »

Le fait d’avoir un langage commun est déjà et a toujours été une nécessité professionnelle.

La distinction entre « être compétent » et « avoir des compétences » est nécessaire : …