Temps de lecture : 3 minutes

Méthode objectifs comportements et compétences

Le Denturiste nouvellement qualifié devrait démontrer les compétences suivantes :

  • Une conscience des responsabilités morales et éthiques dans la prestation de soins aux patients individuels et aux populations
  • Des méthodes d’enseignement et d’apprentissage basées sur la curiosité et l’exploration des connaissances plutôt que son acquisition passive
  • Un désir de solliciter et de donner suite aux évidences, une capacité à l’introspection et une appréciation de la nécessité de participer à la revue par les pairs
  • Une conscience des limitations personnelles, une volonté de demander de l’aide au besoin, et la capacité de travailler effectivement en tant que membre d’une équipe
  • Une compréhension des droits des patients, en particulier en ce qui concerne la confidentialité et le consentement éclairé
  • Une conscience de l’importance de sa propre santé et de son impact sur sa capacité à pratiquer comme Denturiste
  • Une appréciation de l’importance de l’honnêteté et de la loyauté
  • Une conscience du besoin de continuer le développement professionnel afin d’assurer le maintien des plus hauts niveaux de compétence clinique et de connaissances.
  • Une compréhension des mesures de contrôle et de la gouvernance clinique
  • Une conscience que les Denturistes devraient en tout temps s’efforcer à fournir et soutenir des soins de la plus haute qualité aux patients

Le Denturiste nouvellement qualifié devrait être en mesure de :

  • Démontrer un large éventail de compétences polyvalentes, y compris des aptitudes d’examen, d’analyse, de résolution des problèmes, de planification, de communication, de présentation et aux techniques d’équipe.
  • Communiquer efficacement avec les patients, leurs familles et amis, les membres de l’équipe dentaire et tout autre professionnel de la santé.
  • Obtenir et documenter l’historique du patient, interpréter un plan de traitement ou une prescription, et effectuer un examen approprié du patient.
  • Déceler la présence de maladies bucco-dentaires, y compris les anomalies pouvant exiger un examen plus complet et prendre les dispositions nécessaires.
  • Évaluer et appliquer les techniques et les traitements fondés sur l’expérience clinique en relation avec la fourniture des appareils dentaires
  • Concevoir et documenter un examen exhaustif, faire les évaluations visuelles et tactiles appropriées, interpréter les résultats à partir de l’information disponible et prendre les dispositions en prévision d’une évaluation et d’une révision plus poussées.
  • Interpréter et prendre part au plan de traitement développé pour la fourniture d’une prothèse dentaire amovible et évaluer les progrès
  • Identifier les problèmes en cours de traitement et proposer d’autres options de traitement tels les traitements préventifs ou d’appoint.
  • Adopter aux niveaux les plus élevés possibles, les procédures technologiques cliniques et dentaires inhérentes à son domaine de compétence, y compris les techniques de prévention des problèmes futurs et la capacité d’améliorer la santé bucco-dentaire des individus.

Quel est le domaine d'activité du Denturiste

Le Denturiste est un prothésiste qui maitrise la prothèse adjointe et surtout la prothèse complète (qui est l’activité qui demande le plus de connaissances dans le domaine prothétique) qui a aussi des connaissances pratiques de cabinet dentaire.

Cela ne s’adresse donc pas aux étudiants sortis de l’école ou aux spécialistes en orthodontie ou bien en prothèse conjointe ni aux Meilleurs Ouvriers de France qui n’ont aucune connaissance ni maitrise de la prothèse complète.

 

Le Denturiste pendant sa formation acquiert des connaissances médicales afin de pouvoir, lors de doute, réadresser les patients aux professionnels de santés compétents (Le chirurgien Dentiste par exemple).

Les bases médicales sont aussi nécessaires pour prendre la mesure des gestes et précautions dans le cas de patients sous médications spécifiques entre autres…

 

Il est aussi nécessaire qu’un code de déontologie soit appliqué au Denturiste.

Après être passé par les études de Denturologies l’exercice du Denturiste doit être encadré avec des règles bien précises envers le patient.
Déontologie et règles ou obigations absentes dans la profession de Protésiste Dentaire

Le Denturiste n’est en aucun cas un remplaçant du chirurgien Dentiste puisqu’il ne fait aucun diagnostique ni aucun soin. Il ne fait que réaliser une prothèse sans intermédiaire tout en étant en relations avec le praticien traitant.

Le Denturiste ne peut intervenir que lorsque le Chirurgien Dentiste a effectué tous les soins (ce qui correspond Référentiel de compétences du Chirurgien-Dentiste )

Tout ceci apportera de nombreux avantages puisqu’il n’y a aucun soin à cette étape pour le patient.

Le Denturiste permettra aussi de régler le problème récurrent des pseudo « Denturologues » qui sont chassés par le conseil de l’Ordre à juste titre.

Il est inadmissible que certains, sous prétexte de passer un Diplôme universitaire de prothèse faciale appliquée se disent pouvoir exercer alors qu’ils n’ont acquis aucune connaissance médicale requise en Dentaire et que par ailleurs les professionnels de la conjointe font cette formation pour se sentir en droit de tout, même et surtout ce qu’ils ne connaissent pas : la prothèse complète qui est l’exercice le plus complexe de la profession et la prothèse adjointe en général.
La prothèse faciale appliquée est un tout autre domaine, n’ayant aucune similitude avec la prothèse adjointe.

La formation de Denturiste règlera définitivement le problème en sélectionnant les plus compétents et en validant par le biais d’un diplôme un réel niveau professionnel.

Par ailleurs il existe des sites et pages parodiques sur Facebook qui peuvent être consultées et bien entendu être prises au 1er degré, prônant une mise à niveau de la profession de prothésiste sur une validation des acquis ou une formation express en 1 ou 2 mois tout en dénigrant le métier du Chirurgien Dentiste.

 

‎Je vous donnerai toutes les informations nécessaires et je répondrai à vos questions.‎

Beaucoup de questions et d’incertitudes sur la formation, sur le métier et l’avenir.

La collaboration à venir avec les cabinets dentaires.

‎Consultez ces articles connexes‎

Admission inscription

Premiers tests de validations d'inscriptions du 15 décembres 2021 Les premiers tests se sont bien déroulés avec les validations d'inscriptions. Nous aurons le plaisir d'avoir des Suisses durant cette formation. Les prochaines dates de janvier et février sont...

lire plus
cours seconde année

cours seconde année

cours seconde année Les cours de seconde année sont constitués de la suite de la première année concernant l'anatomie avec le développement de la partie pratique. L'essentiel de l'année concerne les domaines anatomiques ainsi que les protocoles de réalisations et...

lire plus
suivi pédagogique

suivi pédagogique

Evaluation et suivi pédagogiques Suivi pédagogiques Moyens pédagogiques et techniques d'encadrement Animation du cours par expédition de supports PDF Intercours et Autoformation : Accès à documentation supplémentaire (quizz, bibliographie, supports vidéos selon...

lire plus